fbpx

Résumé du T2 2019

La volatilité conjuguée à une baisse des taux d’intérêt pousse les marchés près des niveaux records

table fr

Rendement

De manière imagée, on pourrait dire que le deuxième trimestre de 2019 a offert un tour de montagnes russes aux investisseurs boursiers et une envolée en montgolfière aux investisseurs obligataires.

La bourse a connu d’importants revers en mai. Toutefois, malgré les baisses subies, le rendement trimestriel s’avère bon.

Les investisseurs obligataires, pour leur part, ont bénéficié du virage des banques centrales vers une politique très expansionniste à la fin de 2018, virage qui a remis les placements obligataires à l’avant-scène. Les taux d’intérêt touchent des creux générationnels, ce qui fait augmenter les prix des obligations depuis le mois de décembre.

La forte performance de l’or (en hausse de 8,6 %, à plus de 1 400 $ l’once pour le trimestre) et des minières d’or (hausse de 14 % du FNB XGD pour la même période), ainsi que celle des secteurs défensifs, tels les biens de consommation courante, les services publics et l’immobilier, constitue un autre indicateur de rendement notable.

table2

À retenir

Les taux d’intérêt continuent d’être le moteur des marchés boursiers. Depuis décembre, la plupart des banques centrales ont abaissé leurs taux, parfois jusqu’en territoire négatif. Le concept de taux d’intérêt négatif peut sembler contradictoire. En effet, qui voudrait prêter à un gouvernement pour s’assurer un rendement négatif ? Réponse : les banques centrales. Celles-ci s’affairent à abaisser leurs taux sur les marchés obligataires mondiaux dans l’espoir de fouetter la croissance économique. La colonne « Yld » du tableau de droite indique les rendements de diverses obligations à 5 ans.

Les rendements sont négatifs dans 13 des 22 économies mondiales de cette liste. Dans les pays développés, l’obligation à 5 ans qui offre le meilleur rendement est celle des États-Unis, à 1,77 %.

Conclusion

Pour Exponent, la clé du rendement et de la sécurité se trouve toujours dans l’évaluation des actions. Nous contrôlons notre point d’entrée en recherchant des placements attrayants et en nous concentrant sur des sociétés de bonne qualité au cours boursier raisonnable afin de tirer parti de la conjoncture. Notre autre solution consiste à conserver des réserves liquides, puisque la préservation du capital doit parfois primer sur le rendement du capital.

Présentation Powerpoint: Télécharger 

Benoit Poliquin

About Benoit Poliquin

President & Lead Portfolio Manager

Benoit is responsible for the portfolio management and research efforts at Exponent. He is a member of the CFA institute and the CFA Society of Ottawa along with being a Certified Financial Planner in good standing.

Learn More About Benoit

Exponent Investment Management